Les récits de GillGalad

Les récits de GillGalad

Des voitures et des freins à main

Une fois le chiffon ros… le permis de conduire en main, bon nombre de gens décident d’acheter une voiture. Qu’elle soit petite, blanche ou vieille dépendra entièrement du budget attribué à cet achat longuement attendu. Et j’ai tendance à penser qu’on devrait les aider. En instaurant par exemple un système d’attribution automatique qui, selon les qualités de pilotage de la personne, choisit une voiture adaptée à ses besoins, sans toutefois entraver ses hautes ambitions. Ainsi, chacun profite de son véhicule sans dépenser d’argent pour des fonctions superflues. Et le conducteur qui était devant moi l’autre jour ne se serait jamais retrouvé dans une voiture qu’il était incapable de pousser au-delà des 20 km/h. Evidemment, en considérant les enjeux politiques et environnementaux actuels, et sachant que le coefficient de pénétration dans l’air est proportionnel au carré de la vitesse d’un véhicule et le mal qu’il se donnait à rouler aussi lentement, je ne pouvais qu’approuver le sacrifice valeureux de cet individu et admirer son courage pour provoquer tous ces idiots qui roulent à la vitesse limite et nous contaminent en toute impunité. Et puis je l’ai dépassé en klaxonnant.

 

 

 

Ce qui me pousse à penser qu’avoir le permis ne signifie pas savoir bien conduire. Vous voulez une preuve ? J’en ai plus de 55. Ce nombre correspond au nombre de journées de cours que j’ai eu cette année scolaire. Curieusement, il exprime aussi le nombre de gens que j’ai croisé sur la route qui sont parvenus à m’extraire de mon insouciance vespérale. On retrouve parmi eux le conducteur décrit précédemment, mais les pires sont surtout les personnes plus… osées. Celles qui considèrent la ligne centrale continue non pas comme une indication cruciale, mais plus comme une tâche. Comme une injure à leur revendication territoriale, à leur droit naturel, même. Mais de quoi je me plains. C’est grâce à eux que j’ai des réflexes inégalés à présent. Et que j’ai des crampes aux yeux à chaque fois que je les aperçois.

 

 

 

Autre exemple. Je cite le code de la route : les voies sur lesquelles on s’insère sur l’autoroute s’appellent « voies d’accélération ». Selon moi, une accélération a lieu lorsque l’on augmente la vitesse de la voiture. Ce qui implique que tout conducteur est censé accélérer sur une voie d’accélération. Et pourtant, contre toute attente, quand je m’insère sur l’autoroute en sortant d’Anthony, je me vois toujours freiner pour ne pas rentrer dans le tracteur devant moi. Et le problème est d’autant plus grave que ce tracteur est en fait une voiture et que le conducteur, en dépit du fait que sa voiture est dotée d’une pédale d’accélération, choisit consciemment de l’ignorer comme on ignorerait sa belle-mère. Ignorant tout du passé de ce conducteur, que l’on appellera Marcel, je me calme en m’imaginant ce qui aurait bien pu causer cette tachophobie. Et c’est alors que je remarque le A, ce fameux A. Celui qui empêche nos jeunes recrues de s’émanciper, d’exprimer leurs envies et de lâcher leur vision candide de ce monde qui les entoure. Devenant nostalgique, j’excuse Marcel et je le quitte pour de nouvelles conquêtes, le laissant à ses pensées sur la deuxième bande d’arrêt d’urgence.

 

Mais rien ne vaut l’éclat du signe « auto-école ». Je le sens à deux kilomètres contre l’odeur de l’essence. En général, il suffit de suivre le défilé de voitures immobiles qui attendent que la pauvre victime dans l’auto-école fasse son choix entre la vérification par rétroviseur interne ou externe. Vous savez, ces vérifications qu’on ne fait jamais assez souvent pour le moniteur, ce mage qui est capable de remarquer ce  petit coup d’œil en arrière omis, en examinant simultanément tout mouvement suspect autour de sa chère voiture. Mais, de grâce, ne l’accusez pas trop vite ! Car sans sa clairvoyance et sa ténacité, nous aurions tous oublié les bonnes habitudes après le permis.

 

 



15/05/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour